30 juin 2011

Eloge de l'histoire

      Pourquoi l’histoire m’intéresse-t-elle tant ? C’est qu’elle seule offre un point d’appui véritablement solide. La philosophie et la religion partent nécessairement de notions abstraites et indémontrables, ce que l’on appelle les postulats. Ces postulats, pour l’esprit, sont à la longue une source d’inconfort, car on finit toujours par douter de l’existence de Dieu, de l’âme ou de la vertu. Les personnages historiques, en revanche, sont des entités réelles et incontestables, que l’esprit peut manier sans le moindre scrupule. Réfléchir sur Alexandre ou sur César, c’est aborder le problème de l’existence sous un angle à la fois concret et désintéressé. Voilà pourquoi l’histoire me semble être la meilleure discipline pour progresser dans la quête de la sagesse.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire