30 décembre 2010

L'intelligence et la volonté

      Il y a une réflexion de François Mitterrand qui m’a toujours semblé très juste : « L’intelligence ? C’est la chose du monde la mieux partagée. La volonté, ça, c’est plus rare. »
      Tout le monde voit ce qui est bien et ce qui est mal, ce qu’il faudrait faire et ce qu’il faudrait éviter. Une des caractéristiques de l’âme humaine, c’est sa parfaite lucidité, sa parfaite transparence, même chez les individus les plus misérables et les plus dépravés. Etre intelligent, cela ne veut rien dire, car tout le monde l’est. Ce qui distingue vraiment quelqu’un, c’est la force de sa volonté. Savoir vaincre les multiples sollicitations sensibles, toutes les petites faiblesses de l’instant, et persévérer dans la voie juste, c’est beaucoup plus difficile, et infiniment plus rare.
      Platon, dans les Lois, a écrit que l’existence était un combat contre soi-même. Je suis de son avis. Ce n’est pas par la pensée que l’esprit triomphe de la matière, c’est par l’effort.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire